The Lost Vikings, Rock n' Roll Racing et Blackthorne : Les jeux avec lesquels tout a commencé

Résumé de la conférence BlizzConline dédiée à la Blizzard Arcade Collection
JudgeHype | 20/02/2021 à 14h29 - 10

Lors de la BlizzCon, Blizzard a dévoilé la Blizzard Arcade Collection. Composée des jeux The Lost Vikings, Rock n' Roll Racing et Blackthorne. Disponible sur PC, Nintendo Switch, PS4, PS5, Xbox One et Xbox Series X/S au prix de 19,99€, les jeux sont offerts aux possesseurs de l'un des packs Anniversaire.

Lors d'une conférence de la BlizzConline, Blizzard est revenu sur le développement de ces trois jeux publiés au milieu des années 90. L'occasion de revenir 25 ans en arrière et de découvrir plusieurs anecdotes, mais aussi comment et pourquoi ces titres ont vu le jour.

L'équipe de Silicon & Synapse qui deviendra Blizzard.


The Lost Vikings

  • Le jeu était au départ une sorte de Lemmings, avec de très, très nombreux vikings. Il existait plusieurs sortes de vikings qui pouvaient servir à effectuer certaines actions.
  • Pendant le développement, les idées ont changé, et c'est même plutôt une bonne chose à en croire les devs de l'époque car le jeu n'était pas fantastique en l'état. Il y avait simplement trop de vikings. Avec le temps, l'équipe est descendue à 5 vikings, puis finalement 3 vikings.
  • Lorsque le jeu a été montré à Interplay, ils ont émis quelques critiques très constructives sur le gameplay. De plus, l'un de leurs artistes a aidé à donner plus de personnalités aux vikings, et c'est probablement l'un des apports majeurs du jeu.
  • The Lost Vikings propose déjà la philosophie qui sera celle de Blizzard dans les années à venir. Le jeu peut être sérieux, mais aussi fun et les développeurs ont pu inclure de nombreux passages humoristiques.
  • Pourquoi avoir deux vikings de même couleur et ne pas proposer trois vikings aux couleurs différentes ? La raison est purement technique. La Super Nintendo acceptait 256 couleurs, et il en fallait 15 par viking. Si on utilisait trop de couleurs pour les personnages, il fallait forcément en enlever ailleurs, et Blizzard a préféré garder deux vikings identiques. C'est avec Heroes of the Storm que Blizzard a pu proposer un viking bleu en plus du vert et du rouge.


Rock n'Roll Racing

  • À l'époque, une équipe de 4 à 5 personnes suffisait pour, en quelques mois, développer un jeu de A à Z. Cela permettait de se lancer dans des projets plus originaux ou que les développeurs avaient vraiment envie de faire.
  • Or, quand on développe un jeu et qu'en rentrant à la maison, on a envie d'y jouer, c'est qu'on tient un hit. Et c'est ce qui est arrivé avec Rock n'Roll Racing.
  • Le jeu est une sorte de suite spirituelle de RPM Racing, un jeu développé par Allen Adham seul, l'un des trois fondateurs de Silicon & Synapse, qui devint par la suite Blizzard Entertainment. C'est Interplay qui a demandé à Blizzard de travailler sur cette suite. En augmentant la longueur des circuits et en accélérant les voitures, cela lui a déjà donné une autre dimension.
  • Le jeu, s'il manque un peu de personnalité, est très amusant et se déroule sur une planète volcanique remplie d'aliens. C'est un peu la marque de fabrique de Blizzard qui naissait dans ce titre, à savoir des éléments auxquels on ne pense pas spécialement pour un jeu de ce type mais qui apporte une bonne dose de fun.
  • Rock n'Roll Racing contient de vrais morceaux de rock et c'était une volonté de la part de l'équipe. Elle a tout d'abord contacté ZZ Top, mais les tarifs étaient prohibitifs. Elle s'est alors dirigée vers une société qui offrait des licences musicales à des prix abordables.
  • La voix off a été pensée et réalisée afin d'apparaître à des moments opportuns et donner l'impression aux joueurs d'être dans un véritable clip.


Blackthorne

  • Blackthorne fut pour Blizzard l'occasion de passer des jeux funs et colorés à une ambiance nettement plus tendue, voire angoissante. 
  • C'est la première fois que Blizzard s'essayait à réellement raconter une histoire. 
  • Kyle, le héros est une sorte de anti-héros, mais aussi un mauvais garçon, un peu comme seront Illidan ou Arthas par la suite, ou encore Jim Raynor.
  • Le jeu est inspiré des titres Out of the World et Flashback, car Blizzard voulait s'orienter vers ce genre pour Blackthorne. Le jeu devait être très fluide et le personnage devait bouger en permanence de façon naturelle.
  • Pour ce faire, les développeurs comptaient utiliser le procédé de rotoscopie, une technique qui consiste à relever image par image les contours d'une figure filmée en prise de vue réelle pour en transcrire la forme et les actions dans le jeu. Mais c'était très difficile à réaliser et Blizzard a décidé de produire les choses lui-même.
  • Le nom de Kyle vient de Terminator, car Blizzard trouvait le nom de celui qui vient sauver Sarah Connor assez cool.
  • Si le premier Orc créé par Blizzard est présent dans Rock n'Roll Racing, ils ont surtout vu le jour dans Blackthorne pour apporter un peu de légèreté avec leur façon d'apparaître ou de réagir. 

Tags : Legends BlizzCon
10 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Ne pas manquer
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Legends : 173.293 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.