Liste des jeux oubliés et projets abandonnés de Blizzard > Warcraft Adventures : Lord of the Clans

Warcraft Adventures : Lord of the Clans

Les fans de Warcraft ont toujours pleuré l'abandon du jeu d'aventure basé sur leur univers favori. Annoncé en mars 1997, Lord of the Clans aurait pu être un véritable hit. Hélas, un soir de mai 1998, Blizzard annulait le développement du jeu, estimant qu'il n'atteindrait jamais les standards de qualité fixés par la société.

Ce dossier vous permet d'en apprendre un peu plus sur ce titre dont l'histoire devait se situer entre Warcraft II et Warcraft III. Heureusement, tout n'a pas été complètement abandonné puisque que vous pouvez retrouver l'histoire du jeu dans un roman sorti en mai 2003. 

On se souvient également que le jeu a été leak en 2016 et était jouable du début à la fin, avec pratiquement toutes les cinématiques. Hélas, Blizzard ne l'a pas entendu de cette oreille et a rapidement supprimé les liens qui permettaient de le télécharger.


Incarnez Thrall et libérez les Orcs

Après l'immense succès de Warcraft : Orcs and Humans et surtout de Warcraft II, Blizzard s'est rendu compte qu'il tenait là un univers d'une richesse extraordinaire pour un jeu vidéo. La guerre entre les orcs et les humains révolutionnait l'univers du jeu de stratégie tout en proposant un univers doté d'une vraie personnalité. En effet, quel fan n'a jamais entendu parler de Medivh, Ogrim Doomhammer ou Grom Hellscream ? Les développeurs se sont alors dit qu'il y avait largement de quoi faire un jeu d'aventure. C'est 4-5 mois après la sortir de Beyond the Dark Portal que l'histoire de Warcraft Adventures: Lord of the Clans a commencé. 

Celui-ci devait prendre place juste après la destruction du Dark Portal dans l'extension officielle de Warcraft II. A cette époque, les orcs vivants sur Azeroth se sont retrouvés coincés dans un monde qui n'est pas le leur, sans aucun moyen de retourner sur Draenor. Perdant petit à petit leur fougue et leur puissance, les orcs ont été pour la plupart placés dans des camps militaires.

Le récit commence avec un lieutenant humain du nom de Blackmoore qui, lors d'une petite balade, tombe dans un endroit ayant manifestement servi de champ de bataille. Plusieurs orcs gisent dans leur sang. Le combat a dû être rude. Cependant, il entend un bruit et se rend compte qu'un bébé orc est toujours en vie.

Il décide alors de le sauver et de l'élever chez les humains. Mais ce qui pourrait passer pour un geste d'une grande bonté cache des plans bien plus sombres. Blackmoore n'a qu'une idée en tête : élever l'enfant et en faire un chef qui commandera les orcs pour lui. Il sera ainsi à la tête d'une armée invincible. Thrall, puisque c'est de lui qu'il s'agit, vivra en esclavage pendant plusieurs années, apprenant le maniement des armes mais également les tactiques de combat des humains. Faisant tout pour que Thrall ignore sa véritable nature, Blackmoore enverra même son "élève" dans des arènes en tant que gladiateur. Mais ce dernier finira par se rebeller et réussira à s'échapper.

Au fur et à mesure de ses rencontres, il apprendra à connaître ses origines et découvrira qui sont vraiment les orcs, cette race de fiers et puissants guerriers. Il fera la connaissance de Grom Hellscream, lequel deviendra un ami sincère. Grâce au linge qui l'enveloppait lorsqu'il n'était encore qu'un bébé, Thrall se rendra compte qu'il fait partie du clan Frost Wolf et découvrira la raison de la mort de son père, Durotan.

Une fois que les siens l'auront accepté, Thrall deviendra l'élève du Chaman Drek'Thar qui lui enseignera le rapport étroit qu'entretiennent les orcs avec les puissances de la nature. Ensuite, Thrall prendra le commandement des troupes et ralliera les différents clans afin de mener la rébellion contre Blackmorre, et par à la même occasion délivrera les orcs emprisonnés dans l'espoir de donner un avenir radieux à sa race. Il sera aidé dans sa quête par des personnages célèbres, comme le mythique Ogrim Doomhammer.  

A la lecture de la trame historique du jeu, on se dit que l'on tenait là un récit bien solide. L'univers de Warcraft est riche et possède tout ce qu'il faut pour un bon jeu d'aventure : des personnages attachants, de l'humour, le légendaire savoir-faire de ses développeurs, etc. De plus, Lord of the Clans nous donnait la possibilité de voir le monde d'Azeroth du point de vue des orcs, ce qui n'avait jamais été réalisé auparavant.

Blizzard ne voulait pas réaliser quelque chose de totalement nouveau. Selon eux, le jeu d'aventure n'a pas son pareil pour raconter une histoire. Il suffisait donc de prendre les bases de ce qui a fait le succès du genre et les porter dans le monde de Warcraft.


Les personnages

Un jeu d'aventure est bien sûr l'occasion de rencontrer de nombreux personnages et Lord of the Clans ne dérogeait pas à la règle. Voici quelques-uns des personnages que vous auriez pu rencontrer :

  • Thrall : C'est le personnage central de l'histoire, celui que vous contrôlez. Tout d'abord sauvé par Blackmoore, il a été élevé dans le but de servir de pion pour leur lieutenant humain. Mais la flamme qui brûle en lui a été plus forte et il est parvenu à s'échapper de la prison dont il n'est presque jamais sorti. Il devait par la suite découvrir ses origines et mener les orcs à la rébellion.
  • Grom Hellscream : Tenant son nom du cri qu'il est capable de lancer lors des combats, Grom deviendra un grand ami de Thrall, et l'aidera à accomplir sa mission.
  • Ogrim Doomhammer : Véritable légende, vous auriez effectivement dû rencontrer Ogrim dans Lord of the Clans...
  • Blackmoore : Lieutenant humain ambitieux, il a toujours voulu régner sur Azeroth. Avec Thrall, il pensait tenir là un élément lui permettant d'indirectement diriger les orcs. Il se trompait.
  • Durotan : C'est le père de Thrall. Vous ne l'auriez pas rencontré dans le jeu. Mais ne pas mentionner son nom aurait été une injure pour le peuple orc ;)
  • Drek'Thar : Ce Chaman devait être le professeur de Thrall une fois que celui-ci aurait retrouvé le clan Frost Wolf.
  • Alextrasza : La reine des dragons est un animal d'une puissance et d'une intelligence extraordinaire. La couleur de ses écailles est aussi rouge que celle de ses flammes. On ne sait pas exactement qu'elle aurait été son rôle.
  • Zul'Jin : Le chef des Trolls devait aussi faire une apparition dans le jeu, sans que l'on sache exactement quel serait son rôle (un marchant peut-être).
  • Gazlowe : Ce gobelin d'une grande intelligence n'a pas son pareil pour inventer des machines.

Ce n'est bien sûr qu'une petite partie des personnages que vous deviez rencontrer. Et comme on peut le voir, les humains et les orcs n'auraient pas été les seules races représentées. Afin de contenter tout le monde, d'autres anciens personnages de Warcraft auraient pu faire leur retour (comme le Dragon Aile de Mort), mais il y aurai aussi eu de nouveaux personnages. 


Des graphismes sous-traités en Russie 

Lord of the Clans devait être un jeu d'aventure tout à fait classique, dans la plus pure tradition du Point & Click. Blizzard voulait faire dans le traditionnel, tout en se basant sur une histoire forte et des énigmes de qualité.

Du côté des graphismes, tout était entièrement réalisé à la main. Blizzard avait d'ailleurs fait appel à la société russe Animation Magic pour les dessins. Cette société était capable de fournir la quantité nécessaire de dessins faits mains pour un jeu tel que Lord of the Clans. Du côté de Blizzard, on bossait sur StarCraft et il n'y avait plus assez d'employés qualifiés pour réaliser cette partie du travail. Animation Magic était basé à St Petersbourg, en Russie. Blizzard a donc passé de nombreuses heures au téléphone pour discuter du design et des modifications à apporter au travail des dessinateurs. De plus, il fallait passer outre la barrière du langage, et il n'est pas impossible que l'éloignement des deux sociétés ait joué un rôle dans les problèmes de développement. On estime d'ailleurs que le leak du jeu en 2016 était l'oeuvre d'un russe.

En plus des animations et des graphismes du jeu, le jeu aurait dû contenir 22 minutes de vidéo permettant de faire avancer l'histoire au fur et à mesure que le joueur avançait dans le jeu.

Lors of the Clans, ce devait être...

  • Plus de 60 lieux à visite dans 7 régions d'Azeroth.
  • Plus de 70 personnages entièrement animés, ceci incluant des races familières de l'univers de Warcraft.
  • Plus de 40.000 images pour des animations crées par une équipe de 50 dessinateurs.
  • Des voix connues pour la version originale du jeu : Clancy Brown (Highlander, Starship Troopers, The Shawshank Redemption), Peter Cullen (séries TV, Transformers) et Tony Jay (Le Bossu de Notre-Dame de Disney).
  • Une bande-son dans la plus pure tradition de Warcraft.


Medias

Images

Vidéo et sons

  • Trailer officiel (12 Mo) : Bande-annonce de Lord of the Clans.
  • Son n°1 (296 Ko) : Paroles d'un personnage du jeu.
  • Son n°2 (634 Ko) : Paroles de Drek'Thar, un personnage du jeu.
  • Son n°3 (274 Ko) : Paroles de DoomHammer, un personnage du jeu.
  • Son n°4 (115 Ko) : Fichier devant être mis au début du jeu.


Détails techniques

  • Aucune démo n'était prévue avant la sortie du jeu.
  • Le manuel devait être plus gros que d'habitude afin que les joueurs qui ne connaissent pas l'univers de Warcraft puisse en prendre connaissance. De plus, Blizzard pensait qu'un manuel de taille respectable ajouterait une valeur au jeu en lui-même.
  • Un seul CD aurait dû suffire à Lord of the Clans, mais Blizzard ne l'a jamais confirmé.
  • Le jeu était développé pour tourner à la fois sur PC et Macintosh.


Les raisons de l'annulation

Pourquoi diable ce jeu qui semblait si prometteur a été annulé le 22 mai 1998, à peine quelques mois avant sa sortie ? Il y a en fait plusieurs raisons.

Tout a été décidé peu avant le salon E3 de 1998. Alors qu'ils devaient y présenter StarCraft et Lord of the Clans, les développeurs ont cherché à savoir exactement où ils en étaient avec ce second jeu. Le célèbre salon américain est toujours un endroit difficile où les questions sur la date de sortie des jeux sont extrêmement fréquentes. Il fallait donc que tout le monde soit sur la même longueur d'onde chez les développeurs.

Hélas, après maintes discussions, il s'est avéré que le jeu ne correspondait pas vraiment à leurs attentes et ne rencontrait pas les critères de qualité de Blizzard. De nombreuses choses étaient pourtant présentes afin de satisfaire les joueurs : des personnages ayant une vraie personnalité, un excellent récit, des énigmes de qualité, etc. Cependant, la technologie utilisée semblait avoir pris un train de retard. D'après Bill Roper, Lord of the Clans aurait pu être une vraie tuerie... trois ans auparavant. Et Blizzard ne voulait absolument pas que les joueurs puissent se dire cela. Les développeurs ne voulaient pas d'un tel produit.A côté de cela, il faut essayer replacer le jeu dans le contexte de l'époque. Du côté de LucasArts, Monkey Island III faisait la une des magazines et Grim Fandango montrait la voie à suivre pour les jeux d'aventure de la nouvelle génération. On peut donc penser que Blizzard avait aussi peur de prendre un petit coup de vieux avec LotC. Plus d'un an après le début du développement, Blizzard a donc décidé de suspendre le premier jeu Warcraft Adventures, au grand désespoir des fans. Certains diront même que l'état de santé plutôt précaire des jeux de ce genre en 1998 y était également pour quelque chose.

Il n'est pas impossible que la distance séparant Blizzard d'Animation Magic, l'équipe russe responsable des dessins, ait aussi joué un rôle important dans l'abandon du développement. Les échanges n'étaient pas spécialement faciles malgré la motivation des deux équipes.Peu avant l'annulation, Blizzard avait engagé Steve Meretzky, un célèbre développeur, afin qu'il essaie de redresser quelque peu la barre. Il devait donner son avis sur ce qu'il y avait à refaire. Mais après plusieurs jours de travail, Blizzard s'est rendu compte que le boulot était immense et qu'un report du jeu de nombreux mois allait être nécessaire. Ils ont donc préféré annuler le développement.

Ce ne fût cependant pas une décision facile à prendre. Blizzard ne voulait pas annuler le jeu, mais il s'agissait finalement du meilleur choix pour la compagnie, pour l'univers de Warcraft et surtout pour les joueurs eux-mêmes.


Pourquoi ne pas sortir le jeu en l'état ?

Après plus d'un an de développement, le jeu était déjà bien avancé et Blizzard a expliqué plusieurs fois que l'on pouvait partir du début et parvenir à la fin du jeu sans trop de bugs. Tout ce qui concerne les voix était d'ailleurs terminé. On trouvait même, dans certaines boîtes des jeux de Blizzard, des coupons de réduction pour l'achat de Lord of the Clans !

De nombreux joueurs ont donc demandé à Blizzard de sortir le jeu tel qu'il était, en se disant que c'était mieux que rien. Mais les développeurs n'ont jamais voulu agir de la sorte. Selon Bill Roper, les joueurs auraient été déçus car rien n'était finalisé. Il était donc hors de question de sortir un produit de cette façon.

Même la société qui détenait Blizzard à l'époque a été d'accord avec les développeurs. Evidemment, le jeu se serait quand même bien vendu, mais le but de Blizzard est de réaliser les meilleurs jeux possibles, et ce n'était pas le cas ici. 


Qu'en reste-t-il ?

Malgré l'annulation de Lord of the Clans, le récit qui devait s'y tenir n'a pas été oublié et il fait toujours partie de l'histoire d'Azeroth. D'ailleurs, le roman "Le Chef de la Rébellion" raconte exactement le récit que devait conter Warcraft Adventures: Lord of the Clans, à quelques détails près. L'histoire tient en fait place entre Warcraft II et Warcraft III.

Tout n'est donc pas perdu et les fans peuvent retrouver l'épopée de Thrall dans le roman Warcraft : Le Chef de la Rébellion.

Esclave. Gladiateur. Shaman. Chef de guerre. L'énigmatique orc connu sous le nom de Thrall a joué tous ces rôles. Elevé par de cruels maîtres humains qui cherchaient à le modeler en parfait pion, Thrall a été conduit, à la fois par sa nature sauvage et par une intelligence particulièrement acérée, à poursuivre une destinée qu'il commence seulement à entrevoir. Briser sa condition d'esclave et redécouvrir les traditions ancestrales des siens. Le récit tumultueux de son parcours initiatique -une saga d'honneur, de haine et d'espoir -peut enfin être révélé...


Cette page a été créée le 2 avril 2019 à 14h51
Cette page a été mise à jour le 5 avril 2019 à 16h54
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cet article !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
Bundle Warcraft I et Warcraft II
Un bundle comprenant les deux premiers RTS Warcraft !
Diablo
Le 1er Diablo pour 8,89 € seulement, compatible avec Windows 10 et les hautes résolutions !
Logo JudgeHype - Polo Homme
Logo JudgeHype - Polo Homme : 24,49 €
VIDÉO ALÉATOIRE
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
NOUVELLES POPULAIRES
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
Ne pas manquer
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Legends : 25.607 visites.
© Copyright 1998-2019 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.