Nomad

Chez Blizzard, de nombreux développeurs étaient fans d'Ultima Online. Mon dieu qu'ils avaient raison, tant ce MMORPG a marqué mon expérience en tant que joueur. Nous avions une liberté énorme, pouvions bâtir une tente, une maison ou un château n'importe où dans le monde, ou encore disposer de marchands qui vendaient nos biens. Je pourrais vous en parler pendant des heures, mais revenons-en quand même à Nomad ;)

Plutôt que de partir sur un MMO pur et dur comme pouvait l'être le monde de Britannia, l'équipe de développement avait débuté le travail sur un jeu massivement multijoueur où vous contrôliez une équipe de trois personnages : un épéiste, un lanceur de sorts et un troisième équipé d'un fouet. Vous pouviez ainsi équiper vos personnages et affronter d'autres joueurs, ainsi que des équipes contrôlées par l'ordinateur. 

Le gros problème dans le développement de Nomad fut le manque de leadership pendant la première année de développement. Composée surtout d'artistes et de programmeurs, le projet est un peu parti dans tous les sens, chacun apportant sa pierre à l'édifice, mais ce dernier ne disposant pas d'une base solide. 

Chaque employé travaillait dans son bureau, on était loin des open spaces qui ont été de mise pour WoW. Après plusieurs mois de développement, le résultat était loin d'être à la hauteur des attentes. De nombreuses idées et mécaniques devaient cohabiter et le jeu n'avait pas de direction claire et déterminée.


Avec la sortie d'Everquest, l'équipe a souhaité proposé sa propre version d'EQ, avec des fonctionnalités facilitant la vie des joueurs occasionnels. Les responsables sont donc allés proposer leur vision du MMO à Mike Morhaime et ses collègues. Jouer un Warcraft à la troisième personne a emballé tout le monde, ce qui était d'un côté génial, mais a de l'autre précipité l'abandon de Nomad.

Mine de rien, ce sont 18 mois de travail qui ont été engloutis et le projet a pris fin en 1999. La plupart des programmeurs ont alors quitté Blizzard. Quelques jours plus tard, le projet World of Warcraft était lancé, lequel allait devenir le phénomène que l'on a connu. 

Pour la petite histoire, sachez que le responsable du projet, Jeff Strain, a ensuite travaillé en tant que Lead Programmer sur WoW, avant de finalement quitter la société pour fonder ArenaNet, qui sortira la série des Guild Wars.

Merci à Reidor pour les illustrations ci-dessous.


Cette page a été créée le 15 avril 2019 à 10h28
Cette page a été mise à jour le 16 avril 2019 à 15h56
2 commentaires - [Poster un commentaire]


Membre
Danicela #892
Posté le lundi 15 avril 2019 à 20h06  -  #1
0

ça me rappelle l'unité SC2 Nomad qui devait être une sorte de clin d'oeil mais qui lui aussi a été annulé du jeu.. https://starcraft.fandom.com/wiki/TF-620_Nomad 



Membre
lolö #159
Posté le mercredi 17 avril 2019 à 19h53  -  #2
0

Alors, je tien à dire, j'ai beaucoup trop trainée sur le net pour avoir lue "Nomap" au début, et si vous savez ce que c'est... ça fait tout drole

Et si vous savez pas, désolé, je sais que vous allez chercher.


Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
Diablo
Le 1er Diablo pour 8,89 € seulement, compatible avec Windows 10 et les hautes résolutions !
Logo JudgeHype - Polo Homme
Logo JudgeHype - Polo Homme : 24,49 €
Tout l'art de Blizzard
Plus de 700 illustrations des jeux de Blizzard, dont certains inédites. Un must have !
L'ANTRE DES PRÉDICTIONS
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
NOUVELLES POPULAIRES
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
Ne pas manquer
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Legends : 60.097 visites.
© Copyright 1998-2019 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.